Contenu principal

Message d'alerte

Mathilde Fuchs pour la Coordination Handicap et Autonomie (CHA) - Vie Autonome France, association membre suppléant siégeant au Conseil de la Caisse Nationale Solidarité Autonomie (CNSA), est intervenue lors de la réunion du Conseil de la CNSA à distance de ce jeudi 23 avril 2020.

Femme en fauteuil roulant, tenant un panneau avec inscrit "#NosMortsNeSontPasAcceptables"

L’intervention de la CHA est motivée par les répercussions discriminatoires et mortelles en lien avec le contexte sanitaire de la pandémie du COVID 19.

Retrouvez l'intervention complète au format PDF.

Monsieur le Président,

Nous, le Réseau Européen pour la Vie Autonome (European Network on Independent Living - ENIL) et la CHA (Coordination Handicap et Autonomie), souhaitons exprimer notre sérieuse inquiétude sur le projet de créer 1 000 places supplémentaires dans des institutions résidentielles pour les personnes handicapées en France, ce que vous avez annoncé lors de la Conférence Nationale du Handicap le 11 février 2020.

Lire la lettre ouverte en Français

Read the open letter in English

 

Lien vers cet appel à dons sur le site d'helloasso ; cet appel à dons se termine fin février 2020

 

Au Réseau européen pour la vie indépendante - ENIL, nous accueillons la nouvelle année et la nouvelle décennie avec espoir et rêves. L'Europe doit être un lieu où chaque personne handicapée, peu importe son âge, son handicap ou son lieu, a le choix et le contrôle de sa vie, vit de manière indépendante dans la société et fait partie intégrante de sa communauté.

 

Maintenir la pression n'est pas quelque chose de facile à faire et nécessite souvent un combat pour être atteint. Nous sommes déterminés à poursuivre la lutte que nous avons entamée il y a 31 ans, en poursuivant nos efforts et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider les décideurs européens à opérer ces changements décisifs.

 

À l'heure actuelle, avec bon nombre d'entre vous, nous nous sommes battus avec persévérance pour surmonter les obstacles et nous avons réussi à réussir.

Comme vous le savez probablement, le financement de base d'ENIL de la Commission européenne a cessé fin 2017, ce qui rend notre travail de plaidoyer encore plus difficile. Nous ne pouvons continuer d'exister et de défendre que grâce aux dons reçus de certains de nos membres. Il y a eu des opportunités de recevoir d'autres ressources, mais cela ne suffit pas pour faire face aux nombreuses menaces qui nous attendent.

 

ENIL continue d'avoir une adhésion gratuite pour tous, car nous sommes conscients que beaucoup sont eux-mêmes confrontés à des difficultés financières. Néanmoins, nous nous adressons aux organisations membres pour solliciter des dons afin d'aider ENIL à maintenir la pression sur la Commission européenne et à pouvoir continuer à soutenir nos membres à travers l'Europe.

 

Il n'y a pas d'objectifs de financement spécifiques et tous les dons reçus, qu'ils soient grands ou petits, sont tout aussi précieux pour nous et nous ne faisons aucun jugement.

 

Si vous croyez, comme nous, que notre travail est important pour le mouvement de la vie autonome et que vous souhaitez que nous continuions, vous pouvez nous soutenir à votre convenance. 

Si vous avez des questions concernant cette demande, n'hésitez pas à nous contacter. Nous serons ravi de répondre à toutes vos questions.

 

En attendant, nous tenons à vous remercier d'avoir pris le temps de lire ceci et d'avoir envisagé un éventuel don et soutien.